Comment devenir conseillé immobilier ?

Avec les demandes croissantes dans le secteur immobilier, devenir un conseiller immobilier est un projet à fort potentiel. Cependant, ce métier ne s’improvise pas que ce soit pour travailler en tant que salarié ou en tant qu’indépendant. Comment y accéder ?

Généralités sur le métier de conseiller immobilier

Un conseiller immobilier est un professionnel de l’immobilier qui joue le rôle d’intermédiaire entre les vendeurs et les acquéreurs de biens immobiliers. Il guide pas à pas ses clients en suivant une éthique et une déontologie. Chaque opération prise en charge doit donc être menée avec justesse et légalité. Plusieurs missions sont confiées à un conseiller immobilier. Il doit, par exemple, assurer les fonctions de négociateur, de prospecteur, voire même de décorateur. Ce spécialiste de l’immobilier peut être amené à gérer la totalité des transactions immobilières ainsi que la prospection jusqu’à la signature du mandat chez le notaire.

En pratique, lors d’une vente immobilière, le conseiller immobilier effectue une visite au préalable du bien et relève toutes les informations importantes (caractéristiques de l’immobilier, situation géographique, commodités…). Il évalue ensuite la valeur exacte du bien par rapport au prix de vente des biens existant dans la zone. Après avoir diffusé des annonces sur les médias, il accueille les acheteurs potentiels et leur propose une visite et une contre-visite du bien à vendre dans les meilleures conditions. En restant un intermédiaire objectif, le conseiller immobilier guide les acheteurs dans leur proposition d’achat. Il accompagne ses clients chez le notaire pour le compromis de vente. En ce qui concerne le conseiller immobilier salaire, un tel professionnel est rémunéré à la commission. Vous pouvez en savoir plus ici.

Devenir conseiller immobilier : formations, compétences et qualités

Le métier de conseiller immobilier est accessible à toute personne motivée qui dispose d’une fibre commerciale et d’un sens de service. Cependant, il est à la fois diversifié, exigeant et passionnant. C’est une raison pour laquelle, il assure un salaire conseiller immobilier motivant. Pour occuper ce poste, un candidat doit suivre une formation au préalable. Dans le cas d’une reconversion professionnelle, il peut opter pour une formation courte durée dispensée au début de la carrière ou dans des organismes de formation. L’apprentissage se fait souvent en présentiel ou en e-learning. Pour prétendre ce poste, il est aussi possible d’opter pour différentes études, allant de bac+2 à bac+5. On compte, entre autres, un BTS professions immobilières, un master pro en droit immobilier et de l’habitat ou une licence pro dans l’immobilier.

En plus de la formation, le candidat doit également avoir une passion pour tout ce qui touche le secteur immobilier. Aussi, il est nécessaire d’avoir de bonnes qualités relationnelles et d’être capable d’estimer le marché immobilier ou de rechercher des biens selon la sollicitation du client.

Mis à part cela, le futur conseiller immobilier doit avoir une connaissance pointue du marché immobilier de sa région ainsi que des spécificités des quartiers, des villes et des villages. Ainsi, il sera apte à répondre aux questions de ses clients et réussir les mandats qui lui sont attribués. Ses nombreuses missions obligent ce professionnel à se déplacer fréquemment. Il est donc essentiel d’être actif pour devenir un conseiller immobilier. Aussi, le candidat doit résister au stress et à la pression sans montrer ses émotions.

Peut-on devenir conseiller immobilier indépendant ?

Pour exercer en tant qu’indépendant, il faut en premier lieu se renseigner sur les bénéfices et les contraintes de ce choix. Il est aussi nécessaire d’avoir une bonne connaissance du salaire conseiller immobilier. Une fois décidé, le professionnel doit apporter une existence légale à son activité. Pour ce faire, il est nécessaire de lancer des formalités de création d’entreprises en choisissant un statut juridique, notamment sous la forme de SARL ou SAS. Une fois les démarches réalisées, il peut solliciter l’obtention de sa carte professionnelle.

Par la suite, ce spécialiste immobilier doit obtenir une garantie financière qui est obligatoire pour les professionnels qui gèrent les fonds pour le compte des clients. Enfin, il peut souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle et commencer son activité.